1. Afficher les commentaires

  2. Je veux saluer le courage des "journalistes" français qui deviennent sourds et muets dès que l'on parle d'internement psychiatrique illégal ou abusif, ou des conditions de traitement des patients dans ces lieux où l'humanité s'est définitivement retirée. Cela se passe en France, pays des "droits de l'homme" et de Charlie, où l'on manifeste si promptement pour défendre son pouvoir d'achat et ses acquis sociaux, mais où l'on se cloitre dans un silence complice si l'on rafle votre voisin... Mais la notion même "d'information officielle" est un terrifiant oxymore : si l'information est officielle, c'est qu'elle a été traitée - supervisée, triée, manipulée - par des instances officielles qui s'échinent savamment à nous présenter ce que nous devons croire et penser. Il en va ainsi de l'information économique. Je veux faire une mention spéciale au mal nommé journal "L'indépendant" qui est devenu la voix de son maître qui ne m'a jamais donné le droit de réponse qui m'est dû alors que mon employer a publié dans ses colonnes que j'étais un "malade mental" (argument récupéré par la juge des affaires familiales pour me retirer la garde de mes fils et par mon propriétaire pour tenter de m'expulser de mon appartement). Mais que penser quand ce journal local publie régulièrement des articles qui font l'éloge des conditions de traitement des patients à l'hôpital psychiatrique de Thuir. A les entendre, ce serait le meilleur des mondes où il fait bon vivre et être soigné alors que rares sont ceux qui en sortent indemnes, quand ils en sortent un jour... Je leur conseille, à ces prétendus "journalistes" inféodés aux puissants, de passer un séjour en internement/isolement, et sans doute, ils auront une autre approche du problème. Le film "vol au-dessus d'un nid de coucou", qui a lancé la carrière de Jack Nicholson, a été réalisé à partir d'un livre écrit par un journaliste américain, qui s'est fait passé pour fou pour se faire interner... et il a failli ne jamais en sortir... comme moi. Respect ! Ayant vécu, bien contre mon gré, dans ce milieu fermé et isolé du monde pendant 24 mois (internement) et 12 mois en hôpital de jour "l'Oasis" (semi-liberté), je connais dans ma chair les conditions de vie que l'on y subie et les dégradations physiques et morales auxquelles on doit survivre. Et c'est pour cette raison que l'on vous enlève votre téléphone et tout moyen de communication avec l'extérieur. Il s'en est fallu de peu que je n'en sorte jamais, mais les miracles se produisent... au grand regret de ceux qui m'ont mis là. Mais apparemment, les "journalistes" ont d'autres infos plus importantes à transmettre au peuple comme les sujets du bac, les manifs de la CGT, le football...

    Afficher les commentaires

  3. Caccomo-dream - vidéo Dailymotion

    Caccomo-dream - vidéo Dailymotion

    Afficher les commentaires

  4. Enquête&Débat » Revue de presse de Jean-Louis Caccomo – juin 2016

    Enquête&Débat » Revue de presse de Jean-Louis Caccomo – juin 2016

    Afficher les commentaires


  5. Afficher les commentaires


  6. Afficher les commentaires


  7. Afficher les commentaires


  8. Afficher les commentaires


  9. Afficher les commentaires


  10. Afficher les commentaires

Chargement en cours